Cinéma

SunSète Festival
Du 1er au 3 juillet, Sète

Le nouveau format de la 5e édition du festival mettra en parallèle films et séries à travers de nombreuses projections et masterclass, le tout dans un superbe cadre et en plein air ! De nombreux auteurs de films réalisent désormais aussi bien pour le petit que pour le grand écran… Exposer leur travail, leur point de vue sur le monde en diffusant leurs longs-métrages et leurs séries, dans des salles de cinéma, à la médiathèque, en passant par les jardins du musée et les grandes plages de Sète, est désormais le nouvel éclairage choisi par le SunSète festival.

Le Mas des Canelles fait son cinéma
Mardis 6 et 20 juillet, Castanet-Tolosan (Haute-Garonne)

Mécène du canal du Midi depuis plusieurs années, le Mas des Canelles organise deux projections de cinéma en plein air. Au programme, deux classiques du cinéma : “Les amants passagers” de Pedro Almodóvar et “Nous finirons ensemble” de Guillaume Canet. Deux soirées dédiées au 7e art dont l’intégralité de la billetterie sera reversée au vaste projet de replantation du canal du Midi.

Doc-Cévennes
Du 7 au 10 juillet, Lasalle (Gard)

Le Festival international du documentaire de Lasalle en Cévennes a pour principale ambition de faire connaître et de populariser le film documentaire par la sélection d’œuvres issues de tous les continents. Ce sont des films d’auteur, qui par leur propos et leur forme font découvrir au public un regard personnel. Lors de cette 20e édition, on notera la projection du documentaire “Hôtel Régina” de Matthias Berger, filmé dans un quartier populaire de Toulouse, suivie d’un échange avec le réalisateur qui participera également, à une table ronde intitulée “Filmer en musique, filmer la musique”.

La Faites de l’image
9 et 10 juillet, Toulouse

En 2021, le festival fêtera ses 20 ans au Jardin de l’Observatoire et au parc de la Colonne, quartier Jolimont à Toulouse. La thématique choisie est “Ici et maintenant”. L’originalité de ce festival est qu’il s’installe chaque année dans un nouveau quartier. L’association Les Vidéophages organise “La Faites de l’image”, festival de faiseurs d’images où toutes les disciplines artistiques peuvent trouver leur place à condition que la proposition artistique intègre des images, que celles-ci soient fixes ou animées, virtuelles ou réelles, dans différentes dimensions. Résa : www.lesvideophages.free.fr

Festival Résistances
Du 9 au 17 juillet, Foix (Ariège)

La programmation de la 25e édition du festival de cinéma et de débats est axée autour de quatre thématiques traversant des sujets de société : musique, accords et à cris, le privilège de la mobilité liberticide, ados cherchent futur, et un zoom géographique sur la Tunisie. Une quarantaine d’invité.e.s seront présent.e.s et plus de cent films sélectionnés sans contraintes de genres (documentaire, fiction), de durée (court, long) ou d’époque (avant-premières, films de patrimoine) seront présentés au public.

Cinéma en plein air
Du 9 juillet au 28 août, Cinémathèque de Toulouse

Pour vivre le cinéma “autrement”, la cour de la Cinémathèque de Toulouse se transforme chaque été en salle de cinéma à ciel ouvert. Le festival Cinéma en plein air est devenu l’un des temps forts de la saison de la Cinémathèque et de la vie culturelle toulousaine. Pour cette 17e édition, durant sept semaines, une quarantaine de grands films de l’histoire du cinéma défileront sur l’écran installé sur la façade du bâtiment.

Rencontres de cinéma documentaire Contrechamps
Du 16 au 18 juillet, Lagrasse (Aude)

En 2021, après cinq années passées à Carcassonne, les rencontres de cinéma documentaire Contrechamps déménagent à Lagrasse. Contrechamps et son programmateur Yves Jeuland proposent huit films accompagnés de rencontres autour du thème de la jeunesse. Chaque journée sera consacrée à l’œuvre d’un réalisateur, dont le dernier film sera projeté́ en soirée en plein air, dans l’enceinte de l’abbaye. Avec notamment, les films de Nicolas Philibert “De chaque instant”, Sébastien Lifshitz “Adolescentes” et Lætitia Mikles “Que l’amour”. Résa : www.lamaisondubanquet.fr

Festival international du film vidéo de Vébron
Du 20 au 24 juillet, Vébron (Lozère)

La 33e édition du Festival international du film vidéo de Vébron, organisé par l’association l’Écran Cévenol, présentera 37 films en compétition. Le festival s’articule autour de projections de films venus du monde entier, où se mêlent amateurs et professionnels, dans tous les genres : fictions, documentaires, clips, reportages, animations, films d’écoles ou d’ateliers etc. Résa : www.festivalvebron.fr

Rencontres de cinéma de Gindou
Du 21 au 28 août, Gindou (Lot)

La 37e édition du festival présentera une centaine de films dont la moitié des séances est présentée par un membre de l’équipe du film et participe aussi à une rencontre le lendemain de la projection. Les films (court et long métrages, fiction et documentaire), sont projetés en journée dans la salle de cinéma et de spectacles L’Arsénic et le soir en plein air dans le cinéma de verdure et dans des villages environnants. Le festival se termine par une grande nuit de cinéma où des films sont projetés jusqu’à l’aube. Résa : www.gindoucinema.org

Expositions

Brassens
Il suffit de passer la porte… Dans le cadre du centenaire de Brassens, Sète

De façon inattendue, la visite démarre à l’extérieur de l’Espace, comme une invitation au voyage, comme le point d’entrée vers d’autres univers. Cette aventure ludique, émaillée d’installations interactives, propose à chacun de déambuler à son rythme et à sa guise à la découverte de Georges Brassens, homme de scène et de cinéma, à travers des espaces dont les portes rythment l’accès. Divers documents apportent un éclairage sur l’artiste, la singularité de son rapport à l’écriture, à la scène et à son public.

Mehdi Moutashar / Racines Carrées
Jusqu’au 24 juillet, Galerie AL/MA, Montpellier

Les œuvres de Mehdi Moutashar utilisent comme vocabulaire plastique le segment, le carré, l’opposition du noir et du blanc et un bleu outremer étonnant de vibration. Son occupation de l’espace est toujours remarquable. Un travail qui s’inscrit entre l’abstraction géométrique et le minimalisme occidental, la calligraphie et l’arabesque orientale.

Des Merveilles
Jusqu’au 21 août, Chapelle Saint-Jacques Centre d’art contemporain, Saint-Gaudens (Haute-Garonne)

L’exposition “Des merveilles” est une invitation faite à cinq peintres par Valérie Mazouin, directrice du centre d’art, pour la réalisation de “wall paintings” sur l’ensemble des murs de la Chapelle. Julien Colombier, Nathalie Hugues, François Mendras, Armelle de Sainte Marie et Carmelo Zagari investissent les murs à la manière des peintres muralistes. Le geste invite la pensée et la création avec simplicité. Il sera question de peintures, d’espaces, de regards sur le paysage et bien plus encore.

Pierrette Bloch André-Pierre Arnal Stéphane Bordarier
Saison contemporaine – Jusqu’au 29 août, musée Fabre, Montpellier

Lire pages 30-31

Gregory Forstner – Des fleurs pour les audacieux
Exposition monographique – Jusqu’au 8 septembre, Frac Occitanie Montpellier

Les tableaux de Gregory Forstner dépeignent régulièrement des figures allégoriques, notamment des hommes à têtes d’animaux (dans la tradition des fables pour enfants, à la manière de “La Ferme des animaux” de George Orwell). Cette exposition présente également une série de Fleurs en très grand format : des œuvres qui vont à l’encontre de tout naturalisme ou réalisme et sont une manière de dénoncer une modernité aberrante.

Michel Batlle, Faces à Faces
Jusqu’au 19 septembre, musée Denys Puech, Rodez (Aveyron)

Témoin des avant-gardes et de la grande mutation des abstractions et des expressionnismes, l’œuvre de Michel Batlle est foisonnante et en perpétuel mouvement. Les périodes, les styles et les disciplines se croisent, entrent en dialogue et s’interrogent. à travers cette exposition, il nous invite à scruter l’identité, parfois monstrueuse de l’homme. En reconstruisant des portraits dégagés de tout aspect décoratif et immédiat, ces psychophysiographie – visages morcelés, découpés, masqués – deviennent l’emblème et le fil conducteur de son travail.

2020, folle année graphique
Jusqu’au 25 septembre, Centre d’art La Fenêtre (Montpellier)
2020folleanneegraphique.la-fenetre.com/

Comment est investie la notion de graphisme engagé à l’heure de la globalisation numérique et des réseaux sociaux ? Des graphistes de multiples horizons sont interrogés sur ce que produit leur adhésion à ce qu’ils énoncent / dénoncent, ce qui a motivé leur engagement, comment ils investissent leurs responsabilités sociale et politique. L’exposition présente un panorama mondial et protéiforme (affiches principalement mais aussi livres, fresques, pictogrammes, messages typographiés, animations…).

Nous vivons dans ce monde
Jusqu’au 30 septembre, Galerie Nyna Loupiac, Montpellier

Cette exposition rend compte des événements faisant l’actualité : des sentiments inédits d’incertitude et de changements laissent une empreinte indélébile et suscitent des images irréelles qui émergent sous forme de visions que Nyna Loupiac retranscrit dans ses collages. En juxtaposant, dans ses œuvres, des images crues, de la viande sur des images poétiques, des fleurs, ou en mélangeant des éléments comme des radiographies de poumons et des papiers découpés, elle crée un choc visuel.

United States of Africa
L’Afrique à 360° – Du 3 au 11 juillet, Halle Tropisme, Montpellier

Musiciens, plasticiens, penseurs, cuisiniers, entrepreneurs, danseurs, cinéastes… tous les créateurs invités ont en commun d’incarner l’Afrique d’aujourd’hui, multiple, complexe et créative. À voir notamment, l’exposition Wake up Africa, collaboration inédite entre Barthélémy Toguo (Cameroun), Mansour Ciss Knanakassy (Sénégal), Mostapha Romli (Maroc) et Vitshois Mwilambwe Bondo (République démocratique du Congo).

Luttes et utopies 1971 – 2021
50 ans d’art engagé – Du 3 juillet au 31 décembre, musée de Millau (Aveyron)

À travers une sélection d’œuvres d’artistes engagés, issue de la collection de Jacques Font, cette exposition reflète les luttes menées sur des grands enjeux de société des années 70 à nos jours. Le musée de Millau, au pied du Larzac, terre de luttes mais aussi d’expérimentations sociales depuis 50 ans, sera donc la caisse de résonance artistique des luttes de la fin du XXe et du début du XXIe siècle.

 

L’été photographique
Du 10 juillet au 19 septembre, Lectoure et La Romieu (Gers)

Une édition sous le signe de la nature, du sauvage, de notre lien aux territoires.
Cinq expositions à Lectoure et une exposition inédite dans le cloître de la collégiale de La Romieu. Parmi les artistes : le projet Azimut du collectif Tendance Floue (31 photographes, marche photographique en France) ; Nia Diedla ; François Méchain ; Christophe Goussard et Charles-Frédérick Ouellet ; Marine Lanier ; Léa Habourdin ; Julie Fortier ; Ariane Michel ; Nos Années Sauvages ; Julien Coquentin.

Les 100 ans de PAB
Du 14 juillet au 31 décembre, musée-bibliothèque Pierre André Benoit, Alès (Gard)

Poète, sculpteur, dessinateur, peintre, graveur, les thèmes de prédilection de Pierre André Benoit (PAB) étaient les oiseaux, les silhouettes et profils. Au contact des plus grands artistes du XXe siècle, les chefs-d’œuvre de ces derniers ont nourri sa créativité : Picabia, Arp, Braque. On retrouve la quintessence de leurs recherches esthétiques dans certains travaux de PAB, surtout reconnu comme éditeur, beaucoup moins comme poète et artiste.

Herman de Vries
Du 24 juillet au 26 septembre, L.A.C. Lieu d’art contemporain, Sigean (Aude)

Naturaliste dans les années 1950, puis tenant de l’art abstrait dans les années 1960, Herman de Vries se consacre depuis les années 1970 à l’esthétique du monde végétal. Il met au service de l’art sa connaissance des plantes, leurs diversités, leurs vertus médicinales, nutritives ou créatives. Au hasard de ses voyages, errances et promenades dans les paysages, il prélève des éléments de nature à partir desquels il réalise collages, dessins, photographies et sculptures.

Aux bords des paysages
Pic Saint-Loup (Hérault)
De juillet à novembre

Initiée en 2015 par la Communauté de communes, la manifestation “Aux bords des paysages” établit un dialogue entre paysage et art contemporain : un parcours d’œuvres monumentales, implantées dans des espaces familiers, invite le spectateur à vivre le territoire de façon inédite, et à découvrir la richesse patrimoniale et la diversité du Grand Pic Saint-Loup.

Littérature

Là-bas, vu d’ici,
Du 19 au 22 août, Le Vigan (Gard)

La 10e édition du festival aura pour thème “Grandir, aux détours du monde” et s’attachera à voir comment les enfants grandissent suivant le lieu où ils naissent, comment la jeunesse s’épanouit, résiste, s’affirme, lutte, et comment, le fait de voyager, d’aller vers l’autre, peut aider à grandir. Nombreux auteures et auteurs invités, journalistes, reporters, photographes et voyageurs. Rencontres littéraires, récits de voyage, expositions, conférences, musique, concerts et projections.

Festival de poésie sauvage
Du 20 au 22 août, La Salvetat-sur-Agout (Hérault)

La 8e édition du festival de poésie sauvage aura pour thème “Jouvence.s” et accueillera notamment parmi ses invités : Jean-Pierre Siméon (également parrain du festival), Joël Vernet, Ada Mondès, Jérôme Médaille, Délia Kaabi et Marielle Lanata. Jean-Marie de Crozals, directeur artistique du festival explique que « L’art, la poésie est notre jouvence, une manière d’entrer en contact avec une jeunesse intemporelle. Vous qui entrez ici, vous allez rajeunir en vous reliant à l’énergie première qui vous a enfanté. »

Musique

Rencontres de la création musicale
Du 29 juin au 1er juillet, Abbaye de Sylvanès (Aveyron)

Chaque année, le GMEA (Centre national de création musicale d’Albi – Tarn) organise un séminaire-rencontre pour éclairer les enjeux de la création musicale d’aujourd’hui. Des musiciens, compositeurs, interprètes, improvisateurs, artistes sonores et des chercheurs se retrouvent pour partager et échanger sur leur travail. Cette année, le séminaire aura pour thème “le son des langues”. Comment la langue résonne-t-elle quand on l’écoute comme de la musique, comme un phénomène sonore ? Captation et rediffusion : https://p-node.org

Welcome in Tziganie
Du 2 au 4 juillet, Seissan (Gers)

La 14e édition du festival Welcome in Tziganie accueillera notamment Paco de Lucia quartet & Pascual Gallo (Espagne), Tato Garcia & Peret Reyes & Steeve Laffont (France/Espagne), Josef Josef (France), Arbat (France) et Roby Lakatos (Hongrie). Reconnu pour la richesse et la qualité de sa programmation, son énergie positive, sa gaieté et sa spontanéité, Welcome in Tziganie est devenu un des événements incontournables des aficionados des musiques tziganes et balkaniques.

Jazz à Luz
Du 9 au 12 juillet, Luz-Saint-Sauveur, Pays Toy (Hautes-Pyrénées)

Jazz contemporain, musique improvisée, musique actuelle et future, la 30e édition du Festival Jazz à Luz offre quatre jours de dépaysement musical avec près de 30 concerts dans des lieux surprenants, bucoliques et exceptionnels. Un rendez-vous atypique, où artistes et public se rencontrent, où se côtoient créations contemporaines, fanfares, balades musicales, apéros-concerts dans une ambiance conviviale. Un festival à découvrir dans le cœur d’une vallée des Hautes-Pyrénées, le Pays Toy.

Transe Cévenole
Festival musique et arts de la rue
Du 16 au 18 juillet, Sumène (Gard)

En 2020, l’association Les ElvisPlatinés avaient pu proposer, malgré la crise sanitaire, “Ceci n’est pas une Transe Cévénole” qui aura permis aux habitants et bénévoles de se retrouver et d’assister à des concerts, des spectacles, à défaut de pouvoir faire le festival en bonne et due forme. Cette année, les organisateurs présentent “Ce ne sera toujours pas une Transe Cévénole”, une version courte du festival qui programme tout de même huit spectacles de théâtre de rue, cinq concerts et des rencontres professionnelles. Résa : www.lestranses.org

Festival Radio France Occitanie Montpellier
Du 10 au 30 juillet, Montpellier et en Occitanie

Plus d’une centaine de concerts, un immense cortège d’interprètes d’exception, du piano en abondance, des ensembles originaux, fantasques et audacieux, de grands noms et des découvertes. Du classique, pas toujours si classique, du jazz, de la création, de l’électro. Le festival sera à Cahors, Conques, La Romieu, Montpellier, Narbonne, Perpignan, Saint-Lizier pour un remarquable cycle de Leçons de Ténèbres et invite les Percussions de l’Orchestre National de France pour interpréter les Pléiades de Xenakis.

Millau Jazz
Du 17 au 24 juillet, Millau (Aveyron)

30e édition impeccable avec notamment Mademoiselle Orchestra, fanfare de filles version flashy ; Chlorine Free, fers de lance du jazz funk frenchy ; Gaël Horellou qui métisse le jazz et le maloya ; Compagnie Fusible – Païens, un appel à la libération tribale ; Le Trio Barolo, entre jazz, opéra et musique du monde ; Rouge, trio lauréat Jazz Migration 2020 ; Supersonic avec Thomas de Pourquery ; et Louis Matute Quartet qui mêle un jazz novateur à des éléments de musique latino-américaine.

Festival de Thau
Du 19 au 29 juillet, Villeveyrac, Montbazin, Abbaye de Valmagne, Frontignan, Bouzigues et Mèze (Hérault)

31e édition du festival avec Cocanha et San Salvador ; Madalitso Band, Elida Almeida, Joao Selva, David Walters, Ballaké Sissolko ; Les Têtes Raides, autour de Christian Olivier ; Rodolphe Burger en trio avec Mademoiselle, Piers Faccini et son nouvel opus Shapes of the fa// et Gaël Faye avec son nouvel album Respire ; Suzane, (nommée aux Victoires de la musique 2021) ; Marianne Aya Omac et deux créations régionales du +SilO+, portées par Riu de l’Aire et Racines rêvées ; Java + Têtes raides, le 24 juillet.

Africajarc
Du 22 au 25 juillet, Carjac (Lot)

Pendant 4 jours, la 22e édition du festival Africajarc, un des plus importants festivals français dédiés à l’Afrique, accueillera de nombreux artistes et donnera à voir et à écouter une programmation artistique éclectique autour de la musique, la littérature, le cinéma, les arts plastiques, le conte, la danse et le théâtre.

Fiest’à Sète
Du 23 juillet au 6 août, Sète (Hérault)

La 24e édition de Fiest’à Sète ouvre encore grand les bras à tous les grooves, dans une célébration joyeuse, populaire, généreuse. Au programme notamment au Théâtre de la Mer : Roberto Fonseca et Cimafunk, Lucas Santtana et Flavia Coelho, Bachar Mar-Khalifé et Tigran Hamasyan, Ray Lema et Jupiter & Okwess, Sam Mangwana et Fatoumata Diawara, Crossborder Blues (Vincent Segal, Jean-Jacques Milteau, Harrison Kennedy) et Delgres.

Festival Ecaussystème
Du 27 juillet au 1er août, Gignac-en-Quercy (Lot)

Soirée humour avec Les Franglaises et Kosh. Concerts (sous réserve) avec Ayo, Naâman, Opsa Dehëli, La Rue Kétanou, Deluxe, Les Humeurs Cérébrales, Tryo, Les Ogres de Barback, Thomas Kahn, Ben Mazué, Gaël Faye. Ainsi que la projection du film “Une belle équipe” réalisé par Mohamed Hamidi avec notamment Kad Merad, Céline Sallette, Laure Calamy et André Wilms. Résa : www.ecaussysteme.com

Printival – Bobby Lapointe
Du 24 au 28 août, Pézenas (Hérault)

La 22e édition de cette fête de la chanson francophone est parrainée, cette année, par Pierre Perret. Elle se déroulera principalement en plein air au théâtre de Verdure. Au programme : Mathieu Boogaerts, Lo’Jo, Catastrophe, André Minvielle, Malik Djoudi, Wally, Batlik, SuperBravo, Korafoland… Le Printival accueille aussi de nouveaux talents, notamment : Clara Ysé, SuperBravo, Françoiz Breut ou Fils Cara. Des scènes gratuites sont programmées en journée à la Butte du Château avec Hervé Lapalud & Dramane Dembélé pour leur projet Korafoland.

Festival Arabesques
7 au 19 septembre, Montpellier

Arabesques est devenu un rendez-vous incontournable où se retrouvent à la fois des artistes émergents et des « légendes vivantes ». Les expressions artistiques traditionnelles à des formes les plus contemporaines sont au cœur de la programmation du festival qui, pour sa 16e édition, mêlera musique, danse, conte et cinéma… Résa : www.festivalarabesques.fr

Théâtre

Festival 48e de rue
Du 9 au 11 juillet, Mende (Lozère)

Au programme : Walrus, Lidelair, Picon mon amour, Cie Midi Moins Cinq, Fred Tousch, Les Nouveaux Dossiers, Garniouze, Les nez rouges, Balllad, Tout en vrac, Yann Lheureux et Batucada Clown. Résa : www.48emederue.org

L’été de Vaour
Festival du clown et du théâtre burlesque
Du 2 au 8 août, Vaour (Tarn)

Au programme de la 35e édition, les spectacles “Work” de Claudio Stellato, “Tonnerre dans un ciel sans nuage” du Collectif Mind The Gap, “La conquête” de la Compagnie à, “Chute !” de La Volte, “Au milieu du désordre” de Pierre Meunier, “AmalgameS” de La Compagnie Singulière, “Parbleu !” de l’Atelier Lefeuvre & André, “Comment te dire” de la compagnie Désordinaire, “Wanted” de Bruital compagnie. Et les concerts gratuits : One Rusty Band, Facteur Sauvage, Johnny Makam, Madalitso Band, Fatum Fatras, Orchestre Merversible. Résa : www.etedevaour.org

Festival de la marionnette actuelle
MIMA – Du 5 au 8 août, Pays de Mirepoix, Lavelanet (Ariège)

Rendez-vous de la découverte et de la rencontre avec la marionnette actuelle : théâtre visuel, gestuel, d’objets, d’images, art-plastique, art numérique, cirque et musique. Au programme de cette 33e édition, 19 compagnies invitées (10 régionales & 9 nationales), 20 spectacles, 10 lieux de représentations entre Mirepoix, Lavelanet, Pays de Mirepoix & Pays d’Olmes. Ainsi qu’une exposition, des rencontres professionnelles, un marché de créateurs et des restaurateurs.

Danse

Montpellier Danse
Du 23 juin au 16 juillet, métropole de Montpellier

La 41e édition de Montpellier Danse reste fidèle à l’ouverture internationale qui le caractérise et accueille notamment des artistes venus de Grèce, d’Israël, du Canada, de plusieurs pays d’Afrique et évidemment des régions françaises. Cette édition rassemblera aussi six directrices et directeurs de Centres chorégraphiques nationaux : Christian Rizzo (Montpellier), Angelin Preljocaj (Aix-en-Provence), Kader Attou (La Rochelle), Maud Le Pladec (Orléans), Thomas Lebrun (Tours) et Rachid Ouramdane (nouvellement nommé à la tête de Chaillot – Théâtre national de la danse).

Tangopostale
3 au 11 juillet, Toulouse

Tout est prêt pour danser à la place Saint-Pierre, sur le plancher installé à l’ombre. Bals en plein air, ouverts à tous, précédés d’initiations avec “Tango en el barrio”, “Eterna Milonga” et deux grands concerts avec El Tango Club, quartet typique de tango argentin et Bandonegro, quatuor considéré comme le meilleur groupe de tango européen de la jeune génération. Sans oublier les rencontres, apéros concerts, cinéma, expositions, visites guidées et des propositions musicales insolites ainsi qu’un concert dessiné avec Isabelle Ottria, Vidal Rojas et Nelly Baron.

Et aussi

Festival d’astronomie de Fleurance
Du 7 au 13 août, Fleurance (Gers)

Manifestation populaire unique en son genre qui fait rêver : rêver en découvrant les merveilles que recèle notre ciel, rêver en perçant ses mystères, rêver aussi et surtout, en découvrant dans le ciel l’histoire de l’Univers et les origines de l’Homme. Rêver, mais aussi profiter de l’attrait du ciel pour prendre conscience de la Terre : ce qu’est une planète, comment elle fonctionne, quels sont les dangers qui la menacent, les moyens de la protéger… autant de questions auxquelles le Festival tente d’apporter des réponses.