caroline-imbert

Bonjour, je m’appelle Caroline, et mon métier est de créer des jeux vidéo. » Le plus souvent, cette phrase ne déchaîne pas les passions chez mon interlocuteur, qui, au mieux, n’a jamais envisagé que la création de jeux pouvait se faire de manière professionnelle, et, au pire, pense que mon métier consiste à « jouer toute la journée. »
Communicante, cofondatrice du studio Cheese Burgames et vice-présidente de l’association Push Start, qui réunit les créateurs de jeux vidéo en région, un de mes objectifs est de redorer l’image du jeu vidéo afin qu’il occupe la place qu’il mérite dans le paysage culturel français.

Malgré quelques chiffres explicites (2,85 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 en France, la région Occitanie se place au 2e rang des régions françaises en matière de nombre de structures professionnelles du secteur, générant 600 emplois), les créateurs de jeux vidéo, tous métiers confondus, ont bien du mal à être considérés comme des professionnels et des artistes. Oui, des artistes, car si le jeu vidéo est, à la base, un outil technologique, nous disposons en région d’un incroyable vivier de créateurs talentueux qui utilisent le jeu pour nous faire vivre des expériences fabuleuses.

Pour ma part, je baigne dans les jeux vidéo depuis que je suis toute petite et le sujet n’a jamais été tabou dans ma famille. Mieux : mes expériences vidéoludiques ont toujours été sources d’interactions sociales extrêmement intéressantes. L’envie de partager ce vécu m’a amenée à intégrer cette industrie.

Game jams
Après quelques détours professionnels, j’ai été embauchée dans un studio montpelliérain puis j’ai fondé, avec mon associé, mon propre studio. Toujours dans cette optique de partage, j’ai rejoint les fondateurs de l’association Push Start. Notre motivation est de créer un environnement favorable et attractif pour les créateurs de jeux vidéo et, plus globalement, pour tous les acteurs évoluant autour des jeux vidéo. Notre dynamique de groupe, puissante et positive, est notre moteur depuis la création de l’association, en 2015, et nous a permis d’organiser nombre d’événements de réseautage et de partage d’expériences, sous la forme de réunions d’adhérents, d’ateliers professionnels, d’événements en présence de la presse spécialisée, de « game jams » (les participants ont 48 heures pour créer un jeu vidéo), d’obtenir un espace de location de bureaux et de co-working dédié au jeu vidéo à Montpellier, d’organiser et de participer à des événements professionnels ou valorisant le jeu vidéo auprès du grand public, comme par exemple une exposition de créations artistiques utilisées pour créer des jeux vidéo, au château de Castries.

De mon côté, je souhaite, en 2017, au sein de l’association, me concentrer sur un sujet qui me tient à cœur : la place des femmes dans l’industrie du jeu vidéo, qui sont encore trop peu présentes. J’aimerais, avec les adhérent(e)s, travailler sur ce sujet afin de faire naître des initiatives pour convaincre les femmes qu’elles ont leur place dans cette industrie, et un rôle à y jouer. Ayant été élevée dans un environnement où la pratique du jeu vidéo n’est pas sexuée, j’ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi ce loisir est considéré comme masculin. J’ai donc simplement envie de partager, avec bienveillance, cet amour du jeu, cette passion, cette source d’échanges avec les autres… et le fait que n’importe qui, homme ou femme, peut trouver son bonheur dans la multitude de jeux qui existent.

Bœuf Karotte
Un autre de mes projets, plus personnel, est la création d’un blog… de cuisine (mon autre passion) ! Son nom : Bœuf Karotte. Mon objectif est d’échanger autour de la cuisine et de la culture « geek », en rapprochant ces deux univers. J’y publie bien entendu mes recettes, mais j’y parle également de jeux vidéo, de dessins animés, séries TV, mangas, au sein desquels la cuisine est un thème dominant… Cela dans le but d’amener des passionnés de cuisine à s’intéresser à des médias vers lesquels ils ne se seraient pas forcément tournés. J’espère arriver à susciter de la curiosité pour ces créations considérées comme « geek », toujours dans un esprit de partage, de communication et d’ouverture d’esprit. Des valeurs qui animent Cheese Burgames, Push Start, Bœuf Karotte… et le monde du jeu vidéo en général !

www.cheeseburgames.com
push-start.org
www.boeufkarotte.fr