archionline

Victor Thoulouze, diplômé d’une école de commerce, et Grégoire Leveque, ingénieur centralien, se sont rencontrés dans une école de Grenoble, et avec François Thoulouze, père du premier et architecte, ils partagent la même analyse du marché de la construction. Pousser la porte d’une agence d’architecture, lorsque l’on projette de bâtir sa maison ou de lui créer une extension, beaucoup en rêvent, peu passent à l’acte. « L’architecte est souvent considéré comme élitiste ou cher : à tort ! », regrette Victor Thoulouze qui affirme que si « 9 personnes sur 10 y pensent, mais 1 permis de construire sur 10 seulement est déposé par cette profession. » Dressant aussi le constat de cette « France moche » dénoncée dans un article célèbre de Télérama, ils ont eu l’envie d’agir.

Le concept de départ était de proposer à la vente des plans de maisons individuelles modélisés en 3D, parmi un catalogue le plus fourni possible. A minima pour inspirer la réalisation de projets alternatifs au pavillon de lotissement tellement honni. Et de fournir, le cas échéant, le service complet de la maîtrise d’œuvre partout en France. Mais le modèle économique a évolué. « La bibliothèque est la plus grande banque de plans du monde, estime Victor, mais c’est désormais un service offert pour découvrir le travail des architectes avec qui nous travaillons. » Soit, aujourd’hui, un réseau annoncé de 400 professionnels sélectionnés dont les 2 000 réalisations visent à « provoquer le coup de foudre » !
Si le site archionline.com livre ainsi des conseils et astuces de pro, une calculette pour estimer soi-même le montant des travaux projetés, c’est désormais en courtier de l’architecture que le trio intervient. Et l’argument est de poids. En prenant en charge la partie gestion commerciale et administrative de la mission de l’architecte – contact avec le client, appel d’offres auprès des différents corps de métier, mise en perspective 3D des projets… Archionline soulage le travail de maîtrise d’œuvre. Au final, le client ne paie pas plus cher que lors d’une démarche solo. La prestation de services a simplement été répartie ; l’architecte déléguant à Archionline environ 20 % de sa mission.

First mover sur ce marché selon le jargon économique, leur démarche est de simplifier l’acte de construire, d’apporter plus de transparence et de lisibilité aux devis, de mieux définir les projets et donc de mieux les sécuriser.
La start-up s’adresse pour l’instant aux particuliers, mais pas aux primo-accédants toutefois : « Nous ne serions pas compétitifs », admet Victor ; le marché des professionnels étant en cours de prospection. Le prix de leur service ? Il s’établit en moyenne basse à 1 300 euros le m2 tout compris.
Concrètement, il suffit donc de contacter la plateforme pour être accompagné en ligne : de la rencontre avec l’architecte (près de l’endroit où le projet se situe, soit partout en France) à la remise des clés, en passant par le dépôt du permis et le suivi des travaux.
www.archionline.com